Ludovic ROLAND - Le blog

Blog technique sur mes expériences de développeur

Faire connaître son application mobile (1/4) : bien référencer son application

| Comments

Dans la partie précédente, nous avons pris connaissance des différents modèles économiques possibles pour une application mobile et étudier dans quel cas les utiliser. Dans cette troisième partie, nous allons étudier comment promouvoir une application mobile afin de multiplier les chances de téléchargement de celle-ci et ainsi booster les éventuels revenus générées par cette dernière.

Au cours de cette partie, nous allons voir qu’il existe plusieurs façons de promouvoir son application, par exemple via les médias spécialisés ou encore les réseaux sociaux. Mais avant de parler des méthodes commerciales, je vous propose de parler de la méthode naturelle de promotion d’une application : le référencement.

Plan

  • Faire connaître son application mobile (¼) : Bien référencer son application
  • Faire connaître son application mobile (2/4) : Promouvoir sur les réseaux sociaux
  • Faire connaître son application mobile (¾) : Promouvoir via les régies publicitaires
  • Faire connaître son application mobile (4/4) : Promouvoir dans les médias spécialisés

Qu’est-ce que le référencement ?

Rappel sur le SEO

Dans le domaine du web, référencer un site internet (également appelé SEO pour Search Engine Optimization) consiste à optimiser et améliorer la visibilité d’un site internet sur la toile notamment en faisant en sorte qu’il soit le mieux positionné possible lorsqu’un internaute effectue une recherche dans un moteur de recherche comme Google, Bing ou encore Yahoo.

Améliorer la visibilité d’un site internet sur la toile est un métier à part entière et complexe. En effet, la plupart des sites internet ne veulent pas apparaître dans les résultats d’un moteur de recherche uniquement quand un internaute saisie le nom précis du site. Les sites internet veulent pouvoir apparaître dans les résultats d’un utilisateur qui aurait saisi des mots clefs relatifs à l’univers, aux prestations ou au contenu du site en question. Ce besoin se traduit tout simplement par la volonté qu’ont les sites internet à attirer de nouveaux visiteurs.

Pour illustrer mes propos, je vous propose un petit exemple. Prenons le site OpenClassrooms. Si vous saisissez le mot “OpenClassrooms” dans Google, le site sort bien en première position. C’est un bon début pour le site, mais ce n’est pas suffisant. En effet, si un internet tape le nom du site dans Google, c’est qu’il le connaît déjà, soit parce qu’il en a entendu parlé, soit parce qu’il est déjà venu dessus. Ce qui intéresse OpenClassrooms – dans le cadre de notre exemple – c’est d’attirer de nouveaux visiteurs qui ne connaissent pas encore la plate-forme. Aussi, il est important pour le site, d’être parmi les premiers résultats Google lorsqu’un utilisateur effectue par exemple les recherches suivantes :

  • mooc informatique
  • tutoriel langage C
  • faire un site web
  • etc

Le but ici est bien d’attirer de nouveaux utilisateurs qui recherchent une information relativement précise mais qui ne savent pas où trouver une réponse.

Introduction à l’ASO

L’ASO, pour App Store Optimization, est ce qu’on pourrait appeler le pendant mobile du SEO et consiste à optimiser et améliorer la visibilité d’une application mobile sur un magasin d’application donnée (Google Play Store, App Store, Windows Phone Store, etc.).

Tout comme pour le SEO, l’objectif de l’ASO est de positionner le mieux possible sur application dans les résultats d’une recherche utilisateur sur un magasin d’application donné.

Pourquoi référencer son application ?

Ce qui est valable pour une recherche sur un moteur de recherche web est également valable pour une recherche d’applications. Dans certains cas l’utilisateur sait très bien ce qu’il recherche. Il connaît déjà le nom de l’application qu’il souhaite installer et ne va pas se poser beaucoup de questions. Il va simplement saisir le nom exact de l’application, la trouver dans la liste de recherche puis lancer son installation. Dans la majorité des cas, l’application recherchée sera d’ailleurs positionnée en première place des résultats de la recherche.

Illustrons mes propos. Imaginons qu’un utilisateur souhaite installer une application de type calendrier/agenda. Prenons alors le cas d’un utilisateur sachant exactement l’application qu’il souhaite. Il va par exemple saisir directement le nom de l’application en question. A titre d’exemple, ce pourrait être Google Agenda ou Calendrier Sunrise.

Résultat de la recherche “Calendrier Sunrise” sur le Google Play Store :

Résultat​ ​ de​ ​ la​ ​ recherche​ ​ “Google​ ​ Agenda”​ ​ sur​ ​ le​ ​ Google​ ​ Play​ ​ Store :

Comme vous pouvez le constater dans les deux captures d’écran ci-dessous, à chaque fois, l’application recherchée est bien la première dans les résultats.

Prenons maintenant le cas d’un utilisateur qui ne sait pas exactement ce qu’il recherche. Il ne va pas saisir directement le nom d’un application mais plutôt le type de l’application. Nous pourrions alors imaginer des milliers de recherches possibles :

  • calendrier
  • puzzle game
  • bloc note
  • trafic info
  • GPS
  • recettes de cuisine
  • etc.

C’est là que la notion d’ASO prend tout son sens. L’objectif est que votre application apparaisse parmi les premiers résultats d’une recherche d’un utilisateur qui aurait saisi des mots clefs relatifs à l’univers, aux prestations ou au contenu de l’application qu’il cherche.

Pour attirer de nouveaux utilisateurs, être parmi les premiers résultats est la première étape indispensable. En effet, après une recherche tout va très vite. Les utilisateurs vont très rapidement faire leur choix parmi les dix premières applications proposées. Dans la très grande majorité des cas, ils n’iront pas voir ce à quoi ressemble la 50ème application proposée. Aussi, si vous n’êtes pas dans les dix premiers résultats d’une recherche, vous réduisez très fortement les chances de téléchargement de votre application.

Mais l’ASO ne se limite pas simplement à bien positionner son application dans les résultats d’une recherche. En effet, sur les magasins d’applications, la recherche n’est qu’un moyen parmi d’autres d’obtenir des applications et ce n’est pas nécessairement le plus utilisés par les utilisateurs. En effet, les applications sont souvent proposées aux utilisateurs via des catégories aux divers libellés :

  • les applications populaires
  • les nouveautés
  • les meilleures application du mois
  • recommandations
  • les applications les plus populaires
  • les jeux
  • les applications pour la famille
  • etc.

Les applications qui apparaissent en top de ces catégories sont souvent un gage de confiance pour les utilisateurs qui vont alors souvent alors se tourner vers elles. En effet, c’est peut-être un mauvais raccourci, mais pour un utilisateur, une application bien classée dans la catégories des applications les plus populaires est probablement un must-have. Aussi, si votre ou vos applications sont positionnées dans diverses catégories mettant en avant un ensemble restreints d’application, vous doublez vos chances de téléchargements.

Référencer son application et augmenter ses téléchargements

Comme je vous le disais un peu plus haut la position d’une application dans une recherche ou une catégorie donnée joue un rôle important dans son nombre de téléchargements. Mais la position de l’application n’est pas le seul critère que les utilisateurs prennent en compte au moment d’installer une application. C’est pourquoi, avant de revenir sur les différents critères qui permettent d’améliorer la position de votre application, je vous propose de revenir sur les critères différenciant auprès des utilisateurs.

Critères différenciant auprès des utilisateurs

Première approche

Comme je vous le disais en introduction de cette sous-partie, la place obtenue par votre application dans les résultats d’une recherche ne fait pas tout ! En effet, Je vous propose de regarder de nouveau la capture d’écran du résultat de la recherche “trafic info” sur le Google Play Store :

On remarque assez rapidement que pour chaque application proposées, l’utilisateur a sous les yeux plusieurs informations qui vont lui permettre de faire son choix, à savoir :

  • le nom de l’application
  • le nom de la société éditrice de l’application
  • l’icône de l’application
  • la note de l’application

Toutes ces informations jouent un rôle essentiel dans le choix de l’utilisateur !

Étudions dans un premier temps le nom de l’application et le nom de la société éditrice. Un utilisateur va, peut-être à tord, très souvent privilégier une application dont il a déjà entendu parlé ou dont le nom de la société éditrice est connu et donc un gage de confiance. Si l’on regarde la capture d’écran des résultats de la recherche “trafic info” du Google Play Store, on remarque que sur les deux premières lignes, certaines applications, via leur nom ou celui de leur éditeur seront largement privilégiés. Il s’agit de :

  • Waze : une application connue pour avoir été rachetée par Google il y a quelques années.
  • MICHELIN : une application dont le nom parle à énormément de personnes.

L’application Trafikinfo éditée par vejdirektoraet a malheureusement de fortes chances de ne pas être parmi les applications les plus privilégiées par les utilisateurs (à minima français) de par son nom ainsi que celui de son éditeur.

Parmi les informations qui sautent aux yeux des utilisateurs, il y a également la note de l’application. Une application bien notée est souvent un gage de qualité pour les utilisateurs. On retrouve d’ailleurs ce principe sur la plupart des boutiques en ligne dans lesquels les utilisateurs ont la possibilité de noter le produit. Un produit ayant de mauvaises notes a de grandes chances d’être boudé des consommateurs. Dans le cas d’une application, une bonne note est souvent synonyme de :

  • stabilité
  • ergonomie
  • confiance

Aussi, une application ayant une bonne note a toutes les chances de ne pas être une application qui effectue des actions “louches” que l’utilisateur ne verrait pas.

Finalement, il nous reste un point à voir : le logo. Il est absolument indispensable que le logo de votre application soit soigné. Il s’agit de la carte de visite de votre application. Les utilisateurs, et ce malgré eux, seront naturellement attirés par une application dont le logo semble être le plus propre. En effet, dans la tête des utilisateur, un logo soigné rime avec professionnalisme et qui dit professionnalisme signifie une application à laquelle on peut se fier. Pour l’utilisateur, il s’agira obligatoirement d’une application travaillée et stable.

Les éléments que nous venons de décrire sont les éléments qui vont apparaître en premier aux yeux de l’utilisateur, mais il ne faut surtout pas se limiter à eux. En effet, si l’utilisateur fait le choix de sélectionner votre application, il atterrira sur sa page de détail offrant alors d’autres éléments textuels et visuels à l’utilisateur comme en témoigne les captures d’écran ci-dessous :

Capture d’écran de la fiche détail de l’application “Trafic Futé” sur le Google Play Store

Suite de capture d’écran de la fiche détail de l’application “Trafic Futé” sur le Google Play Store

Comme vous pouvez le constater, de nombreuses informations sont présentées à l’utilisateur :

  • le code PEGI
  • des captures d’écrans de l’application ;
  • une description ;
  • les notes détaillées et les commentaires des utilisateurs ;
  • des informations complémentaires.

Nous avons déjà traité du sujet des notes, je ne reviendrai donc pas dessus. Dans les prochaines lignes, je vous parlerai donc de l’importance des captures d’écran et de la description.

Lorsque vous soumettrez votre application sur le magasin d’applications de votre choix, vous devrez apporter un grand soin aux différentes captures que vous joindrez à la fiche détail de votre application. Ces captures d’écran permettent à l’utilisateur de s’imaginer comment l’application sera une fois installée sur son terminal. Il peut également juger du design de votre application et malheureusement faire le choix de ne pas l’installer s’il n’est pas à son goût. Il est très important de proposer des captures d’écran de votre application sur les terminaux et les situations suivants :

  • téléphone – mode portrait
  • téléphone – mode paysage
  • tablette 7 ou 8 pouces : mode portrait
  • tablette 7 ou 8 pouces : mode paysage
  • tablette 10 pouces : mode portrait
  • tablette 10 pouces : mode paysage

Une application ayant une ergonomie adaptée aux différentes tailles d’écran est souvent gage de qualité !

Ne vous contentez pas de faire de simples captures d’écran. Vous devez les sublimer afin de mettre en avant une fonctionnalité clef de votre application. N’hésitez pas à vous inspirer de ce que font les grandes marques comme Canal+, BFM TV, RMC ou Twitter. A titre d’exemple, voici ce que propose Canal+ sur la fiche détail son application Android myCANAL :

Passons à la description de votre application. Certains utilisateurs prendront le temps de la lire, d’autres non, mais dans tous les cas, il est important de la soigner ! Relisez-vous bien pour éviter des coquilles ou des fautes de français ou des fautes d’orthographes qui peuvent être rédhibitoires pour certaines utilisateurs. La description de votre application se doit d’être clair, assez concise et doit à minima reprendre les principales fonctionnalités de votre application.

La description de l’application Android du Parc Astérix me semble être un bon exemple à suivre, c’est pourquoi je me permets de vous le citer ci-dessous :

Téléchargez gratuitement la nouvelle application du Parc Astérix. Celle-ci vous permettra de préparer votre visite entre amis ou en famille depuis votre mobile. Elle vous guidera également tout au long de votre journée, notamment grâce à sa nouvelle fonctionnalité de géolocalisation.En amont de votre visite vous pourrez :

* obtenir toutes les informations sur nos 36 attractions et spectacles, le tout truffé d’humour gaulois,
* découvrir nos informations pratiques pour organiser au mieux votre visite,
* réserver vos billets d’entrée depuis l’application.

Une fois sur place, l’application comporte de nombreuses informations, par exemple :

* découvrez le plan du parc qui vous permettra de vous déplacer plus facilement. Un système de géolocalisation vous permettra de connaitre toutes les attractions, spectacles, restaurants et services les plus proches et de vous y rendre plus facilement,
* repérer les attractions et spectacles grâce aux numéros présents sur chaque fiche descriptive et transférés sur le plan du Parc,
* consultez les temps d’attente de vos attractions préférées et horaires des prochains spectacles pour optimiser votre visite.
* accédez rapidement à nos fiches descriptives qui vous permettront de tout savoir sur les attractions et spectacles du Parc (type d’attraction, taille, temps d’attente),
* pour vous aider à organiser votre visite nous vous proposons de filtrer nos attractions en fonctions de différents critères : type d’attraction (sensations fortes, petits gaulois, toute la famille, foret d’Idéfix), taille, distance ou temps d’attente.

Gagnez du temps, grâce à la nouvelle application mobile :

* Avec le jeu Rapidus, gagnez des Pass Rapidus permettant un accès rapide aux principales attractions du Parc ou des bons de réduction Volvic Juicy. Les dotations sont à faire valoir uniquement sur le Parc Astérix.
* Du déjeuner à la pause gourmande, réservez en ligne (avec ou sans paiement) et réceptionnez votre commande aux caisses prioritaires des restaurants présents dans l’application.

Profitez au mieux de votre visite, grâce à cette application gratuite, qui vous guidera tout au long de votre passage au Parc Astérix.

Bonne visite !

Améliorer le référencement de son application

Nous venons de voir les critères différenciant auprès des utilisateurs qui vont directement l’impacter et lui faire privilégier le téléchargement de telle ou telle application à savoir :

  • le nom de l’application
  • le nom de la société éditrice de l’application
  • l’icône de l’application
  • la note de l’application

Je vous propose maintenant d’étudier les critères pris en compte par les magasins d’applications pour positionner votre application dans une catégorie ou dans le résultat d’une recherche. Il s’agit des critères suivants :

  • l’utilisation de mots-clefs dans la fiche détail de l’application
  • le nombre de téléchargements de l’application
  • la note de l’application attribuée par les utilisateurs
  • la stabilité de l’application

Reprenons donc les critères ci-dessus point par point en commençant par l’utilisation de mots-clefs. Cette partie de l’ASO est celle qui se rapproche le plus de la SEO puisqu’elle consiste à placer au mieux quelques mots clefs dans les différents champs textuels de la fiche détail de votre application. A titre d’exemple, le Google Play Store offre trois champs textuels :

  • le titre
  • une description courte
  • une description complète

Dans ces trois champs, il convient donc de décrire votre application et ses fonctionnalités. N’hésitez pas à répéter les mots-clefs les plus importants plusieurs fois. Par exemple, si votre application permet de comparer le prix des hôtels, n’hésitez pas à faire figurer plusieurs fois le mot “hôtel” dans la description. On pourrait par exemple imaginer la description suivante (les mots-clefs importants sont en gras) :

Recherchez les **hôtels** par **ville**.
Triez les **hôtels** par en fonction de nombreux **critères** : **prix**, **notes** et **commentaires** des **utilisateurs**.
Retrouvez tous les **hôtels** autour de vous sur notre **carte**.
Réservez votre **hôtel** en ligne directement via l’application.
[…]

Ici, le mot-clef hôtel apparaît pas moins de quatre fois en quatre phrase.

N’hésitez pas non plus à rajouter le ou les mots-clefs les plus importants dans le titre de votre application. Par exemple si le nom de l’application ne fait pas penser directement à son domaine d’activité (la réservation d’hôtels dans notre exemple), rajoutez le mot clef ! Par exemple, si votre application s’appelle “Le panda”, n’hésitez pas à choisir pour titre de l’application “Le panda : comparateur d’hôtels”.

A titre d’exemple, voici quelques applications connus qui usent largement de cette technique, à minima sur Android :

  • l’application “Booking.com” a pour titre “Booking.com – 700 000+ hôtels”
  • l’application “trivago” a pour titre “trivago – Comparateur d’Hôtels”
  • l’application “Hotels.com” a pour titre “Hotels.com – Réservation Hotel”
  • l’application “Expedia” a pour titre “Expedia Hôtels et Vols”
  • l’application “Agoda” a pour titre “Agoda – Réservation d’hôtels”
  • l’application “KAYAK” a pour titre “KAYAK : Vols, hôtels et plus” etc.

Enchaînons notre étude des critères utilisés par les magasins d’application pour positionner votre application par l’étude du nombre de téléchargements de l’application. Il s’agit d’un critère qui pèse énormément dans la balance et qui va donc fortement influencer le positionnement de votre application, que ça soit au sein d’une catégorie ou dans les résultats d’une recherche utilisateur. Une application ayant plusieurs millions de téléchargements à toutes les chances d’être mieux positionnée qu’une application ayant moins de 1000 téléchargements.

Comme je vous le disais plus haut dans ce chapitre, les notes et les commentaires attribués à votre application par vos utilisateurs est un critère qui va jouer un rôle important sur l’arrivée de nouveaux utilisateurs. Ces mêmes notes, et par conséquent la note globale de votre application, vont également jouer un rôle important sur la visibilité de l’application dans une catégorie précise ou le résultat d’une recherche.

En effet, cela peut vous sembler trivial, d’autant plus que je le répète depuis plusieurs lignes maintenant, mais de bonnes notes sont souvent synonymes d’une application stable et de qualité. Les magasins d’applications vont naturellement privilégier une application qu’ils considèrent comme stable plutôt qu’une application connue pour rencontrer de nombreux bugs, crashs et problèmes de fonctionnement.

Si les notes et les commentaires reflètent la stabilité de votre application, les magasins d’applications ne leur feront jamais entièrement confiance pour juger de la qualité et la stabilité de celle-ci. En effet, les différents magasins d’application disposent d’outils leur permettant de suivre votre application et notamment ses crashs. Le taux de crashs de votre application sera alors étudié et rentrera en compte afin de juger de la qualité de celle-ci. Les applications avec un taux de crash faible seront alors plus visibles que des applications ayant un taux de crash élevé.

Gérer les notes de vos utilisateurs

Dans cette section, je vous propose de revenir sur la façon dont vous pouvez gérer les notes de votre application sur les différents magasins d’applications.

Encourager vos utilisateurs à noter vos application

Pour bien comprendre l’intérêt de cette section, nous allons devoir étudier quelques chiffres. Tournons-nous vers l’application Android de Facebook dont la fiche détail est disponible ici. Au moment où j’écris ces lignes, l’application a été téléchargée entre une et cinq milliards de fois et a été notée 30 507 091 fois. Dans le cadre de notre exemple, considérons que l’application a été téléchargée 2,5 milliards de fois (je coupe simplement la poire en deux) et qu’elle a été notée 30,5 millions de fois. Calculons alors le pourcentage d’utilisateurs ayant effectué un retour :

(30 500 00 * 100) / 2 500 000 000 = 1,22

1,22%, c’est tout ?

Oui, vous ne rêvez pas, moins de 2% des utilisateurs de l’application Facebook Android ont noté l’application. Je vous laisse alors imaginer le nombre d’utilisateurs ayant laisser un commentaire en plus de leur note.

L’application Facebook n’est pas une exception et est assez représentative du pourcentage d’utilisateurs qui laissent une note ou un commentaire puisqu’on estime que moins de 1% des utilisateurs laissent un commentaire sur la fiche détail d’une application.

Pour pallier ce manque d’enthousiasme de vos utilisateurs, vous allez donc devoir faire preuve d’imagination pour les inciter à noter vos application. Plusieurs solutions peuvent être envisagées. Je vous propose d’en étudier trois, plus ou moins engageantes et agressives pour l’utilisateur.

La première que nous allons voir est la moins agressive et consiste à placer, quelque part dans votre application, un lien proposant à l’utilisateur de noter l’application. Si l’utilisateur clique sur le lien, il est alors automatiquement redirigé vers la fiche détail de l’application.

C’est par exemple la stratégie adoptée par l’application Android BFM TV qui propose une section “Noter l’application” dans les paramètres de l’application, ou encore l’application Windows Phone iTrafic Info qui propose une section similaire dans son menu déroulant comment en témoignent les captures d’écran ci-dessous :

La seconde solution que nous allons voir est légèrement plus agressive que la précédente. Elle consiste à inviter l’utilisateur à noter l’application par l’intermédiaire d’une pop-up.

Cette stratégie est par exemple utilisée dans l’application Android myCANAL dont la capture d’écran ci-dessous est issue :

N’encourager que les bonnes notes

Encourager les utilisateurs à noter votre application c’est bien, mais maitriser les notes qu’ils vont mettre c’est mieux !

En effet, inciter vos utilisateurs à noter votre application, c’est prendre le risque de leur montrer le chemin pour vous mettre une bonne comme une mauvaise note. Il convient alors de faire d’ingéniosité pour anticiper et tenter de maîtriser au mieux les notes que votre application va recevoir. Dans ce domaine, l’application Android leboncoin.fr est un très bon exemple !

A l’image de l’application Android myCANAL, l’application leboincoin.fr va, après plusieurs lancements, vous demander innocemment si vous aimez l’application :

En fonction de la réponse donnée, deux parcours distincts sont alors proposés à l’utilisateur.

Si vous répondez que vous aimez l’application, elle va tout d’abord vous remercier puis va vous inciter à la noter sur le Google Play Store. En effet, les concepteurs de l’application estiment que si vous avez répondu que vous aimiez l’application, les risques que vous lui attribuiez une mauvaise note sont réduits.

Dans le cas ou vous n’aimez pas l’application, les concepteurs de l’application ont décidés de ne pas prendre de risques. En effet, ils se doutent que si vous n’aimez pas l’application, vous avez toutes les chances de lui attribuer une mauvaise note, aussi, plutôt que de vous inciter à noter l’application, un formulaire de contact s’ouvre afin que vous puissiez envoyer votre plainte aux équipes du site. L’idée est ici d’être à l’écoute de l’utilisateur et lui donner la parole pour ne pas qu’il se sente frustré par un problème technique qu’il rencontrerait.

D’autres scénarios pourraient être envisagés. Par exemple, plutôt que de demander à l’utilisateur s’il aime l’application, vous pourriez lui demander de noter l’application au sein d’un écran de votre application puis, en fonction de la note attribuée, faire le choix de le rediriger vers la fiche détail de l’application pour qu’il puisse réellement la noter ou le rediriger vers un formulaire, à l’image de ce que fait l’application Android leboncoin.fr pour lui demander ce qui ne lui convient pas.

En résumé

  • Optimiser le référencement de son application permet d’augmenter les chances de téléchargement.
  • Il est important de soigner les éléments qui composent la fiche détail d’une application (nom, icône, description, captures d’écran).
  • Une application stable est une application qui aura d’autant plus de chances d’être bien positionnée dans une catégorie donnée ou dans les résultats d’une recherche utilisateur.
  • N’hésitez pas à user d’ingéniosité pour maîtriser au mieux les notes que les utilisateurs vont donner à votre application.

A lire aussi…

Comments