Ludovic ROLAND - Le blog

Blog technique sur mes expériences de développeur

Choisir un modèle économique pour son application mobile (4/6) : les abonnements

| Comments

Nous avons déjà étudié en détail deux modèles économiques. Il est temps de s’attaquer à un troisième ! Dans ce nouveau chapitre, je vous propose de revenir sur le modèle économique se basant sur l’abonnement.

Comme pour les autres business model vus dans les chapitres précédents, nous allons revenir sur ce qui fait la spécificité des abonnements, quand les utiliser et comment fixer leur prix.

Plan

Qu’est-ce qu’un abonnement ?

Comme à chaque fois, je vous propose de revenir sur la notion même d’abonnement. Voyons la définition proposée par Larousse sur son site internet :

Convention entre un fournisseur (commerçant, journal, théâtre, service public) et ses clients pour la livraison régulière de produits ou l’usage habituel d’un service en échange d’un paiement forfaitaire : Souscrire un abonnement à une revue.

Les différentes formules d’abonnements

Il est possible d’aller un petit plus loin que cette définition afin de distinguer deux formules d’abonnements :

  • l’abonnement à durée déterminée : l’abonnée paye une seule et unique fois pour recevoir un bien, par exemple un magazine, ou utiliser un service et ce pendant une durée déterminée.
  • l’abonnement à durée libre : l’abonné est débité régulièrement afin de recevoir un bien ou d’utiliser un service pendant la durée de l’abonnement.

Je suis conscient que ces définitions peuvent se ressembler et qu’il n’est pas forcément aisé de faire la différence entre ces deux formules d’abonnement. C’est pourquoi je vous propose de voir, pour chacune des formules, un exemple concret.

L’abonnement à durée déterminée

La meilleure illustration qu’on puisse faire de l’abonnement à durée déterminée ne se trouve pas dans l’informatique mais dans la presse. Typiquement, vous vous abonnez, par exemple pour une durée de 12 mois, à votre mensuel préféré.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Cela signifie, que vous payez l’intégralité de la somme au moment de la souscription et que vous allez recevoir chaque mois un exemple du magazine et ce pendant la durée de votre abonnement, c’est-à-dire, dans le cadre de notre exemple, 12 mois.

Une fois ces 12 mois écoulés, vous devez de nouveaux souscrire à un abonnement si vous souhaitez renouveler l’expérience. La plupart du temps, les abonnements à durée déterminée ne font pas l’objet de reconduction automatique une fois arrivés à échéance.

L’abonnement à durée libre

L’abonnement à durée libre, contrairement à l’abonnement à durée déterminée est largement représenté par les services offerts au travers des nouvelles technologies. Il s’agit, par exemple, de souscrire à l’accès d’une plate-forme de vidéos à la demande (CanalPlay, Netflix, etc.) ou de musiques (Deezer, Spotify, etc).

Contrairement aux abonnements à durée déterminée, c’est vous qui choisissez quand vous souhaitez arrêter l’abonnement. Vous pouvez stopper votre abonnement à tout moment. C’est pour cette raison, que bien souvent, le paiement est mensualisé.

Les abonnements dans les applications mobiles

Techniquement, au sein d’une application mobile, rien ne vous empêche de mettre en place les deux formules d’abonnement que nous venons de voir. Cependant, l’abonnement à durée libre est beaucoup plus propice à générer des revenus. En effet, vous seriez surpris du nombre de personnes qui n’utilisent plus un service, mais qui continuent de payer chaque mois leur abonnement, soit par flemme soit par oubli de résiliation. C’est pour cette raison que les prochaines lignes vont concerner l’abonnement à durée libre au sein d’une application mobile. Nous allons voir qu’il est existe deux moyens de faire souscrire les utilisateurs à un abonnement à durée libre dans une application mobiles :

  • la souscription in-app ;
  • la souscription out-of-app.

La souscription in-app

La souscription in-app consiste à faire souscrire l’utilisateur via le système d’achat in-app proposé par la plate-forme sur laquelle votre application est proposée. C’est par exemple le cas de l’application Android CanalPlay :

Passer par le système d’achat in-app de la plate-forme a de nombreux avantages, par exemple :

  • gestion automatique des prélèvements ;
  • paiement facilité pour l’utilisateur ;
  • pas de système de paiement à mettre en place pour le développeur.

Malheureusement, nous l’avons vu dans le chapitre précédent, la vente d’un abonnement s’apparente alors à la vente d’un produit intégré. La plate-forme prend donc une commission sur chacune des souscriptions.

La souscription out-of-app

La souscription out-of-app, vous vous en doutez, s’oppose à la souscription in-app. Dans ce cas, on ne s’appuie pas sur le système d’achat in-app proposé par la plate-forme de l’application pour faire souscrire un utilisateur. On utilise son propre système. L’utilisateur sera alors invité à saisir ses informations de paiement. C’est par exemple le cas de l’application Android Deezer Music :

Passer par son propre système de souscription présente notamment l’avantage que la plate-forme sur laquelle l’application est proposée ne prend aucune commission. Cependant, certaines opérations doivent dorénavant être gérées par vous-même, par exemple :

  • la gestion des prélèvements ;
  • le développement du système de paiement sécurisé.

Quand utiliser le modèle économique du produit intégré ?

D’après le diagramme proposé dans le premier chapitre de cette seconde partie du cours, il convient de proposer la souscription à un abonnement lorsque les utilisateurs sont prêts à payer un peu chaque mois.

Les utilisateurs sont prêts à payer un peu tous les mois

Le titre parle de lui-même, aussi, je vais être bref. Pour que les utilisateurs soient prêts à payer un peu chaque mois, il convient que votre application mobile leur propose un service qu’ils vont utiliser de manière régulière pendant plusieurs mois.

Comme je le disais un peu plus haut dans le ce chapitre, les meilleurs exemples sont : * l’utilisation d’une plate-forme de vidéos à la demande (CanalPlay, Netflix, etc.) ; * l’utilisation d’une plate-forme de streaming musical (Deezer, Spotify, etc.).

Bien évidemment, il ne s’agit pas les seuls exemples. Certains jeux en ligne, comme les MMORPG (massively multiplayer online role-playing game) utilisent ce système. Le plus connu étant certainement World of Warcraft.

Un autre exemple est le site OpenClassrooms. En effet, le site propose un abonnement premium. Il s’agit en réalité d’un abonnement à durée libre permettant à l’utilisateur de bénéficier de contenus supplémentaires comme les livres numériques, ainsi que de fonctionnalités supplémentaires comme la possibilité de personnaliser le rythme des cours qu’il suit.

Fixer le prix des abonnements

Je ne vais malheureusement pas faire preuve d’originalité par rapport aux deux chapitres précédents en vous annonçant, qu’une fois de plus, il n’y a pas de règles spécifiques à respecter lorsqu’on fixe le prix d’un abonnement, qu’il soit à durée déterminée ou libre.

Étudier la concurrence

Pour déterminer le prix d’un abonnement, qu’il soit à durée déterminée ou libre, je vous invite à jeter un coup d’œil aux tarifs mises en place chez vos concurrents directs. Je n’ai qu’un conseil à vous donner : alignez-vous ! Ce n’est pas un hasard, si Deezer et Spotify, deux plates-formes de streaming musical proposent leurs abonnements à durée libre au même prix.

Faîtes vivre les prix !

Encore une fois, n’hésitez pas à faire vivre le prix de vos abonnements en proposant régulièrement des offres et des réductions. Vous pouvez par exemple proposer les trois ou quatre premiers moins à un tarif inférieur pour inciter les utilisateurs à souscrire. N’hésitez pas non plus à proposer un ou plusieurs mois d’essais gratuits ! Comme je vous le disais un peu haut dans ce chapitre, les utilisateurs oublient parfois de résilier leurs abonnements.

Ce que vous gagnez vraiment sur vos abonnements

Une nouvelle fois, il est important de garder en tête que si vous faites souscrire vos utilisateurs via le système d’achat in-app d’une plate-forme mobile, celle-ci va prendre une petite commission sur chacune de vos ventes.

Dans les prochaines lignes, je vous propose un petit tableau récapitulatif sur les commissions prises sur les ventes de vos abonnements au sein de votre application par quelques plates-formes mobiles :

Plateforme Commission Source
App Store 30% iOS Developer Program
Google Play Store 30% Google Play Developper Console Help
Windows Phone Store 30% Contrat du développeur de l’Application
Windows Store 30% Contrat du développeur de l’Application
Firefox Marketplace 30% Firefox Marketplace FAQ

En résumé

  • Il existe deux formules d’abonnements : à durée déterminée et à durée libre.
  • Une application peut proposer des abonnements si les utilisateurs sont prêts à payer un peu chaque mois.
  • La souscription à un abonnement peut se faire in-app ou out-of-app.
  • Le prix d’un abonnement se doit d’être réfléchi en se basant notamment sur les prix de la concurrence.
  • Vous ne touchez pas 100% du prix de vente de vos abonnement si vous utilisez la souscription in-app.

A lire aussi…

Comments