Ludovic ROLAND - Le blog

Blog technique sur mes expériences de développeur

Choisir un modèle économique pour son application mobile (3/6) : le freemium

| Comments

Dans le chapitre précédent, nous avons disséqué le modèle économique se basant sur les applications mobiles payantes. Je vous propose, dans ce nouveau chapitre, de voir en détail un autre modèle économique : celui basé sur la vente de produits intégrés, également appelé modèle économique du freemium.

Dans ce chapitre, nous allons donc voir en détail ce qui fait la spécificité de ce business model, quand le l’utiliser et comment fixer le prix des produits intégrés proposés à la vente.

Plan

Qu’est-ce que le freemium ?

Comme nous l’avions fait pour les applications payantes, je vous propose de commencer ce chapitre en définissant la notion de freemium. Une application freemium est une application disponible gratuitement sur un magasin d’applications mais dans laquelle il est possible d’acheter ce qu’on appelle des produits intégrés qu’ils soient consommables ou persistant.

Quand utiliser le modèle économique du produit intégré ?

D’après le diagramme du chapitre précédent, il convient de proposer la vente de produits intégrés dans son application lorsque les utilisateurs sont prêts à payer pour que l’application deviennent plus complète.

Les utilisateurs sont prêts à payer pour que l’application deviennent plus complète

La notion “d’application plus complète” sous-entends qu’en échange de quelques euros, l’utilisateur pourra bénéficier de nouvelles fonctionnalités. On parle donc ici de produits intégrés persistants. Pour illustrer mes propos, je vous propose la capture d’écran suivante issue de l’application Android komoot :

Comme vous pouvez le constater, en échange de 19,99 euros, les utilisateurs ont la possibilité d’obtenir le pack ​ All-Regions, leur permettant alors d’ajouter des fonctionnalités à l’application.​ ​Grâce​ ​à l’achat​ ​de​ ​ce​ pack l’application​ ​ne​​ se​ limite​ plus​​ qu’à​ un​ seul​ pays.

Si l’on reprend la capture d’écran de l’application Android ​4 Images 1 Mot qui a été présentée un peu plus haut dans ce chapitre, on remarque qu’en échange de moins de deux euros, l’utilisateur a la possibilité de devenir ​ premium​. En devenant​ premium, il gagne alors en fonctionnalités, comme la présence permanente du bouton bonus, ce qui n’est pas le cas des​ ​ utilisateurs​ ​non-premium.

Le​ ​cas​​ de​ la​ publicité

Si les utilisateurs sont prêts à payer pour que l’application deviennent plus complète, nombreux sont ceux qui sont également prêts à payer pour perdre une fonctionnalité : l’affichage de publicité. Aussi, dès lors que vous proposez de la publicité dans votre application, n’hésitez pas à proposer aux utilisateurs de débourser quelques euros en échange de son retrait au travers d’un produit intégré.

Le cas des jeux

Si votre application est un jeu, je vous invite très fortement à réfléchir à des produits intégrés consommables que vous pourriez vendre. Un très grand nombre de joueurs n’hésiteront pas à, par exemple, acheter de la monnaie virtuelle afin de débloquer des objets ou des bonus dans le jeu.

L’un des cas les plus parlant est l’exemple des jeux de puzzle comme Candy Crush Saga. Dans ce genre d’application, l’utilisateur bénéficie d’un certain nombre de vies. Une fois toutes les vies utilisées, il possède alors souvent les options suivantes :

  • attendre plusieurs heures : le but est ici de frustrer l’utilisateur en l’empêchant de jouer. En frustrant le joueur, les développeurs de ce genre d’applications espèrent pousser vers l’achat de vies supplémentaires.
  • demander des vies à des amis : à défaut de gagner de l’argent, le fait de demander des vies à des amis permet de faire de la publicité gratuite auprès de potentiels nouveaux joueurs.
  • acheter des vies

Nombreux sont les jeux qui utilisent cette technique. Voici une liste non-exhaustive de jeux disponibles sur Android qui proposent l’achat de produits consommables, qu’il s’agisse de monnaie virtuelle, de vies ou de bonus :

Fixer le prix des produits intégrés

Fixer le prix des produits intégrés, qu’ils soient consommables ou durables, n’est pas une chose évidente. Il n’y a pas de règles, c’est pourquoi, je ne peux malheureusement pas vous proposer un tableau indiquant le prix à facturer pour l’achat de cinq vies supplémentaires dans un jeu de type puzzle game.

Étudier la concurrence

Pour déterminer le prix d’un produit intégré, je vous invite à jeter un coup d’œil aux tarifs appliqués par vos concurrents directs. Ainsi, vous n’aurez pas la mauvaise idée de faire payer l’achat de cinq vies dix euros alors que votre concurrent facture dix vies pour seulement cinq euros.

Ce qui est valable pour les produits intégrés consommables l’est également pour les produits intégrés durables : il n’y a pas de règles. A titre d’exemple, nous pouvons par exemple citer l’application Wordox qui, sur Android, propose aux utilisateurs de ne plus avoir de pub pour 2,69 euros, tandis que l’application 4 Images 1 Mot, toujours sur Android, propose un pack de plusieurs options dont l’absence de publicité pour seulement 1,79 euros.

Faîtes vivre les prix !

Surtout, n’hésitez pas à faire vivre le prix de vos produits intégrés en proposant régulièrement des offres et des réductions. Par exemple, en période de fêtes de fin d’année, soyez généreux et baissez vos prix de 20%. Si votre jeu est un jeu d’horreur, proposez des promotions autour Halloween. Bref, n’hésitez à lancer régulièrement des petites opérations séductions en réduisant le prix de vos produits intégrés afin d’inciter les utilisateurs à les acheter !

Ce que vous gagnez vraiment sur la vente de produits intégrés

Comme c’était le cas pour les applications payantes, il est important de garder en tête que la plate-forme via laquelle les utilisateurs effectuent l’achat in-app prend une petite commission sur chacune de vos ventes.

Dans les prochaines lignes, je vous propose un petit tableau récapitulatif sur les commissions prises sur les ventes de produits intégrés au sein de votre application par quelques plates-formes mobiles :

Plateforme Commission Source
App Store 30% iOS Developer Program
Google Play Store 30% Google Play Developper Console Help
Windows Phone Store 30% Contrat du développeur de l’Application
Windows Store 30% Contrat du développeur de l’Application
Firefox Marketplace 30% Firefox Marketplace FAQ

En résumé

  • Il existe deux types de produits intégrés : consommables et persistants.
  • Une application peut proposer l’achat de produits intégrés si :
    1. les utilisateurs sont prêts à payer pour que l’application deviennent plus complète
    2. les utilisateurs sont prêts à payer pour gagner en confort d’utilisation, par exemple via la suppression de la publicité
    3. les utilisateurs sont prêts à payer pour jouer plus et mieux
  • Le prix d’un produit intégré se doit d’être réfléchi en se basant notamment sur les prix de la concurrence.
  • Vous ne touchez pas 100% du prix de vente de vos produits intégrés.

A lire aussi…

Comments